• En peu de mots

    Maladie orpheline 

    Soignée depuis très longtemps par des médicaments utilisés pour les douleurs neuropathiques

    Malheureusement ceux-ci ont pour effets indésirables des vertiges importants

    J'en suis là

    On me soigne

    Je dois attendre

    Je vous embrasse

    Partager via Gmail

    27 commentaires
  • LE TROIZIEME JOUR

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    15 commentaires
  • TROIS JOURS DE BONHEUR

     

    Me voici dans ma position favorite!

     

    Je voudrais vous montrer pourquoi ce titre!

    J'ai invité un couple très cher venu passer ces trois jours avec moi au Chambon!

    PREMIER JOUR

    Retrouvailles, causeries, repas au jardin, bref, le quotidien!

    DEUXIEME JOUR 

    Nous allons à un restaurant original dont voici les caractéristiques

    L’Arbre vagabond 


    Simon et Jean-François Manier   ●   Au lieu-dit Cheyne, 43400 Le Chambon-sur-Lignon (Haute-Loire)   ●

    Le privilège de l'heure lente

    À l’heure des fast-food, des drive-in, et de l’essor du commerce du livre sur internet, nombreux sont ceux qui rêvent de lieux de convivialité et de culture « à part », de lieux chargés de sens et ouverts à la parole. Lieu où l’on passerait un peu par hasard (randonneurs, estivants…), lieu singulier où l’on choisirait de venir, même de loin, lieu enfin où l’on se poserait, où l’on resterait pour jouir d’une halte bienfaisante, celle d’un temps retrouvé, repris sur la frénésie de la vitesse et la tyrannie de l’immédiateté. L’Arbre vagabond, ou le privilège de l’heure lente.

    Le bar à vins-librairie L’Arbre vagabond souhaite croiser les plaisirs : celui des livres avec celui du vin et d’une cuisine inventive. C’est ainsi, pensons-nous, que circulera, vive et joyeuse, cette parole autour des livres qui nous tient tant à cœur. Le temps de l’échange est facilité par une conception de l’espace propre à susciter le plaisir d’être ensemble, à favoriser une qualité d’attention et d’écoute : une surface confortable (200 m2 de plain-pied ouverts au public, une terrasse de 70 m2), des lieux bien différenciés, du plus ouvert au plus intime, la presse récente à disposition, un  piano, des possibilités variées et originales de restauration : repas, apéritifs, tapas, etc.

    Enfin, à L’Arbre vagabond, on veille avec soin au bon équilibre entre bar à vins et librairie, aucune de ces deux activités ne devant prendre le pas sur l’autre : il s’agit à la fois d’un vrai bar à vins & d’une vraie librairie. d

    Un lieu en pleine nature 

    TROIS JOURS DE BONHEUR

     

     

    Nous avons passé là un long moment délicieux entre repas merveilleux et lecture ou découverte de livres intéressants!

    TROIS JOURS DE BONHEUR

    (suite pour le troisième jour) 

     

     



     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    16 commentaires
  •    

     

    Tu veux acheter

    Du lait, du beurre et des oeufs

    1969 :

    Tu vas chercher du lait chez le crémier, qui te dit bonjour, avec ton bidon en alu, et tu prends du beurre, fait avec du lait de vache, coupé à la motte.

    Puis tu demandes une douzaine d’oeufs qu'il sort d'un grand compotier en verre.

    Tu paies avec le sourire de la crémière, et tu sors sous un grand soleil.

    Le tout a demandé 10 minutes.

    2016 :

    Tu prends un caddie de merde dont une roue est coincée et qui le fait aller dans tous les sens, sauf celui que tu veux.

    Tu passes par la porte qui devrait tourner mais qui est arrêtée par ce qu'un benêt l'a poussée, puis tu cherches le rayon crèmerie où tu te les gèles, pour choisir parmi 12 marques le beurre qui devrait être fait à base de lait de la communauté. Et tu cherches la date limite... 

    Pour le lait :

    Tu dois choisir avec des vitamines, bio, allégé, très allégé, nourrissons, enfants, malades, ou mieux en promo avec la date dessus et la composition.... 

    Pour les 12 oeufs:

    Tu cherches la date de la ponte, le nom de la société et surtout tu vérifies qu'aucun oeuf n'est fêlé ou cassé, et paf !!! tu te mets plein de jaune sur le pantalon !!! 

     

    Tu fais la queue à la caisse, la grosse dame devant toi a pris un article en promo qui n'a pas de code barre... Alors tu attends, et tu attends...,

    Puis toujours avec ce foutu caddie de merde, tu sors pour chercher ton véhicule sous la pluie, tu ne le retrouves pas car tu as oublié le N° de l'allée....

    Enfin après avoir chargé la voiture, il faut reporter l'engin pourri et là, tu vas t'apercevoir qu'il est impossible de récupérer ta pièce de 1 euro...

    Tu reviens à ta voiture sous la pluie qui a redoublé...

    Cela fait plus d'une heure que tu es parti.

    *****************

     

    Faire un voyage en avion.

    1969 :

    Tu voyages dans un avion d'Air France. On te donne à manger et t'invite à boire ce que tu veux, le tout servi par de belles hôtesses de l'air, et ton siège est tellement large qu'on peut s'assoir à deux.

    2016 :

    Tu entres dans l'avion en continuant d'attacher ton ceinturon qu'on t'a fait retirer à la douane, pour passer le contrôle.

    Tu t'asseois sur ton siège, et si tu éternues un peu trop fort, tu mets un coup de coude à ton voisin.

    Si tu as soif, le steward t'apporte la carte et les prix sont ahurissants.

    ************************

     

    Michel doit aller dans la forêt après la classe.

    Il montre son couteau à Jean avec lequel il pense se fabriquer un lance-pierre.

    1969 :

    Le directeur voit son couteau et lui demande où il l'a acheté pour aller s'en acheter un pareil.

     

    2016 :

    L'école ferme, on appelle la gendarmerie, on emmène Michel en préventive.

    TF1 présente le cas aux informations en direct depuis la porte de l'école.

    ********************

     

    Discipline scolaire.

    1969 :

    Tu fais une bêtise en classe. Le prof t'en colle deux.

    En arrivant chez toi, ton père t'en recolle deux autres.

    2016 :

    Tu fais une bêtise. Le prof te demande pardon.

    Ton père t'achète une console de jeux et va casser la gueule au prof.!!!

    **********************

     

    Dominique et Marc se disputent.

    Ils se flanquent quelques coups de poing après la classe.

    1969 :

    Les autres les encouragent, Marc gagne.

    Ils se serrent la main et ils sont copains pour la vie.

    2016 :

    L'école ferme. FR3 proclame la violence scolaire, relayée par TF1 au journal de 20 heures

    Le lendemain, Le Parisien et France Soir en font leur première page et écrivent 5 colonnes sur l'affaire.

    ******************

     

    Jean tombe pendant une course à pied.

    Il se blesse au genou et pleure. Sa prof Jocelyne le rejoint, le prend dans ses bras pour le réconforter.

    1969 :

    En deux minutes Jean va beaucoup mieux et continue la course.

    2016 :

    Jocelyne est accusée de perversion sur mineur et se retrouve au chômage, elle écopera de 3 ans de prison avec sursis.

    Jean va de thérapie en thérapie pendant 5 ans. Ses parents demandent des dommages et intérêts à l'école pour négligence, et à la prof pour traumatisme émotionnel. Ils gagnent les deux procès.

    La prof, au chômage et endettée, se suicide en se jetant d'en haut d'un immeuble. Plus tard, Jean succombera à une overdose au fond d'un squat!!!

    ******************

     

     

    Arrive le 25 octobre.

    1969 :

    Il ne se passe rien.

    2016 :

    C'est le changement d'horaire : les gens souffrent d'insomnie et de dépression.

    *********************

     

    La fin des vacances... 

    1969 :

    Après avoir passé 15 jours de vacances en famille, en Bretagne, dans la caravane tractée par une 403 Peugeot, les vacances se terminent.

    Le lendemain, tu repars au boulot, frais et dispos.

    2016 :

    Après 2 semaines aux Seychelles, obtenues à peu de frais grâce aux « bons vacances » du Comité d'Entreprise, tu rentres fatigué et excédé par 4 heures d'attente à l'aéroport, suivies de 12 heures de vol.

    Au boulot, il te faut 1 semaine pour te remettre du décalage horaire !

    **********************

     

    Comme dit l'autre : On vit une époque vraiment formidable !!!

    Lire la suite...

    Partager via Gmail

    23 commentaires
  • A LA FACON DE RONSARD

     

    Quand je serai bien vieille le soir à la chandelle

    Assoupie sur mon lit, immobile et songeant

    Dirai, lisant ses vers, en m'en émerveillant

    "Qui donc me célébrait du temps que j'étais belle"

     

    Lors irai chercher cette boite vermeille

    Pleine de photos, qui déjà jaunissant

    Par le temps écoulé, me montraient jouvencelle

    Sans soucis, sans regrets, affrontant le présent.

     

    Mais que reste-t-il là de ma belle jeunesse,

    Des passions oubliées mais qui, ressuscitant

    Me rappellent un regard, si doux si insistant

    Qu'il semblait un espoir de nombreuses caresses

     

     

    Devrais-je donc pleurer sur l'ombre de ma vie

     Non, car tant de roses ont fleuri sur mon chemin

    Tant de mains sont venues prendre ma main

    Je ferme cette boîte et mes regrets s'enfuient!

     

    Gigi. A

    Partager via Gmail

    25 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires