• ESPAGNE épisode 1

    ESPAGNE 

    ESPAGNE épisode 1

     

     

     

     

    posté le vendredi 11 janvier 2008 19:02

     

    La famille débarque à Barcelone. Madre mia, quelle ville! Coincée entre la mer et la montagne du Tibidabo, elle grouille de gens, d'autos, de bus, de taxis, à vous donner le tournis! Elle éclate de vie et la famille est séduite! Appartement au 9ème étage, le lycée à 100 m, le club de tennis à 150 m, n'est-ce pas merveilleux disent trois membres de la famille! 

     

    Mais Madame déchante : son vocabulaire est limité, bien sûr, elle prononce " ola, qué tal" (comment ça va) à merveille mais le mode de vie la déroute. Horaires du lycée : 8H...14H. Oui, mais Madame, levée très tôt défaille de faim à midi! Alors....eh bien, premier service à midi, seule, deuxième à 14h, en famille.

    Madame prend en 6 mois les kg qu'elle a mis 6 ans à perdre! Et de nouveau, le régime!

    Stoïque, elle participe aux repas des trois affreux qui s’empiffrent, devant une grande assiette remplie d'une tranche de jambon et d'une tomate coupée en huit ....au sel! Les résultats ne tardent pas, Madame peut s'exhiber dans son maillot de bain chéri mais la famille, les trois autres, se plaignent de son caractère un peu acide! 

    Madame trouve assez rapidement du travail, bien que n’ayant que le première partie du bac. La deuxième partie ne comprenait que trois matières, philo, sciences physiques ( s’étant « légèrement » frottée au prof) et sciences naturelles ,cette dernière, séchée presque toute l’année, vu un prof « débile », elle avait donc donc échoué et ses parents l’avaient mollement incitée à s’en tenir là, proposition sur laquelle elle avait sauté! 

    Par l’intermédiaire d’une amie bien placée, elle est introduite dans l’Escuela Llar, chiquissime, protégée par l’Opus Dei, genre mafia catholique ( pardonnez-moi le terme!). Place en or! Des jeunes filles un peu snobs, venant parfaire leur français, assez basique! Madame y reste avec délices jusqu’au départ! De plus, Madame trouve deux occasions de lectrice chez des dames fortunées, mais d’une politesse et amabilité immenses, qui l’a traitent comme une égale! Le salaire final lui permet de se payer gym, coiffeuse etc…

    Bien entendu les corvées sont pour elle : accompagner sa fille aînée tous les mercredis au manège de cheval, elle qui a une peur panique de ces monstres hennissants, elle doit même tenir les rênes à moitié évanouie, quel supplice!

    Heureusement les mauvaises notes, très mal vues de Monsieur, provoquent une suspension de cheval qui ravissent Madame mais jettent sa chère adolescente dans des crises de rage incontrôlées.

    Agnès, n'ayant peur de personne, surtout pas de son père, l'agresse verbalement dans un vocabulaire peu châtié, ce qui provoque une course poursuite dans l'appartement, où cherchant la fuite vers l'escalier, elle claque la porte au visage de Monsieur ( moins rapide) lui cassant ses lunettes et lui fendant l'arcade sourcilière!

    Glissons sur la suite! Les chers enfants n'en restent pas là : raffolant du jeu des allumettes, évidemment en cachette, ils s'amusent gentiment à faire flamber un vieux torchon suspendu près du linge. Le feu aimant le tissu, s'empare des chaussettes sèches ( essayez de le prononcer!) de Monsieur, atteint les taies d'oreiller et se jette sur le plus beau chemisier ( terme démodé) de Madame qui s'enflamme! ( pas Madame, le chemisier). On a frôlé le drame!  Il faut reconnaître que la famille est atypique et qu'il faut s'attendre à tout, mais pas n'importe quoi!

    « BELGIQUE DEUXIEME CONTRATESPAGNE épisode 2 »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    13
    Jeudi 7 Avril 2016 à 14:11

    coucou Gigi,

    j'espère que tu vas bien,

    je t'embrasse et j'attends la suite de ton séjour en Espagne qui est le pays de mes origines.

    Patricia

    12
    Jeudi 7 Avril 2016 à 10:11

    J'ai retenu mon souffle tout au long du récit de vos péripéties.

    Vraiment pas banal, ça bouge beaucoup chez toi, pas le temps de s'ennuyer!

    Et pour votre aînée, fini le cheval, et celà ne l'empêche pas de poursuivre son manège chez vous à coup de portes sur les lunettes et l'arcade!

    Tu parles de 1er BAC. Cela devait suffire pour ton métier d'institutrice. Professeur des écoles dit-on maintenant. 

    Pour les SVT, quel dommage, c'est une matière hyper vivante. Mais on voit là combien l'enseigant a le pouvoir de mal faire. 

    Je suis d'avis que quand on enseigne on montre plus qui on est, que ce qu'on sait.

    Des années après, les anciens élèves parlent en termes d'attituide du prof, plus que de ..... la vie du lombric!

    Je tiens ici, à te féliciter pour les mots du mercredi. Un très beau score, le score parfait.

    Mais si d'aventure, une autre semaine tu ne trouves qu'un ou deux mots, n'hésites pas à passer quand même pour te rappeler à nos ami-nautes.

    Bientôt le Wend qui pointe, et je te souhaite de prendre du bon temps. Yann

    11
    Mardi 5 Avril 2016 à 18:31

    Ma chère Gigi,

    quel courage tu as eu !

    Tu ne devais jamais t'ennuyer !

    Vivement la suite !

    Bisous. Isa

    10
    Mardi 5 Avril 2016 à 10:46

    Je me régale ...ta façon de raconter ta vie me plait énormément .....et je vois qu'elle a été riche en séjours à l'étranger .....je ne sais pas si j'aurais pu suivre ainsi !!!!   

    Bises je vais revenir très vite

    9
    Lundi 4 Avril 2016 à 21:15

    Elles sont bien vivantes les villes espagnoles

    J'ai vu la même chose à Saragosse sous une grosse chaleur, c'était épuisant

    Bonne soirée

    Bisous

    8
    Lundi 4 Avril 2016 à 19:20

    ahhh barcelone !!!! tu prends le bateau et tu viens chez moi à majorque (mon île de rêve.. lol..) quelle chance que j'aurai aimé ! moi j'adore vivre à l'heure espagnole.. manger à 14/15H le midi, à 21H/22H le soir .. me coucher à 2H du matin .. bref j'en ai plein la bouche tout me plait en espagne même la campagne lol.. ma seconde patrie, d'ailleurs quand je mets le pied là bas.. je me sens chez moi !!!  t'as pas eu l'air d'apprécier plus que ça ton séjour là bas, en tout cas j'adore la manière dont tu nous racontes tout ça !!! je rigole toute seule, mon fils va se dire ça y est elle est dingo !!! lol..

    en tout cas à barcelone tu as du t'éclater, le soir, dans les bars, tout ça ..

    te souhaite une très bonne soirée ma belle moi j'ai repris le taf, j'allais mieux, ça passe ma crève, un gros bizou flo

    7
    Lundi 4 Avril 2016 à 18:44

    Bonsoir Gigi, une belle vie à l'espagnole.. avec du peps, on rit après des péripéties de nos ados..

    Je connais Barcelone, j'aime bien les ramblas et la sagrada famiglia, tu as du y passer de bons moments même avec les péripéties de tes ados..

    Gros bisous Rozy

    6
    Lundi 4 Avril 2016 à 15:23

    Tu as eu une vie familiale "bien agitée" ma Gigoulette chérie et tu la racontes avec tellement d'humour que cela devient une saga très agréable (à condition de ne pas en être les protagonites) lol lol

    Viajar es abrir la mente c'est au moins ce que nous aurons appris à nos enfants et que j'avais moi-même appris toute jeune, premier voyage :

    huit jours sur terre et un couffin !

    Je comprends que depuis le départ de ta petite-fille,tu te sentes un peu isolée ma Gigi d'Amour,mais tu as beaucoup de ressources,tu es très forte et en écrivant tes mémoirestu nous ravis mon amie chérie.

    Il fait un superbe soleil ici, n'écoutant que les conseils de mon médecin, je suis allée me réchauffer sous ses rayons, je marche maintenant, il me faut simplement donner du temps au temps pour reprendre mon énergie qui s'épuise encore très vite !!

    Tendres pensées vers toi ma petite maman virtuelle et bisous, bisous de

    Christiane

    5
    Lundi 4 Avril 2016 à 14:12

    Un épisode de ta vie que je connaissais bien sûr....

    Barcelone j'y suis allé pour la première fois  en 1962 je pense. A l'époque on dinait dans un très beau restaurant pour 5 francs. Quelle époque.

    Une citée superbe; les remblais, l'atmosphère, les soirées guitares.

    Mais pour moi ce qui m'avait vraiment impressionné à l'époque a été La Sagrada Familia avec ces tours ajourées d'où l'on bénéficiant d'un panorama unique sur la ville.

    Très bonne semaine.

    4
    Lundi 4 Avril 2016 à 12:57

    Hé ben y a de l'ambiance dans la famille, avec les gamins catcheurs ou pyromanes ! lol ! Une nouvelle vie à l'espagnole, peut-être plus typique que la Belgique ?

    Gros bisous ma copine voyageuse

    3
    Lundi 4 Avril 2016 à 11:55

    coucou Gigi,

    j'adore ta famille alors j'attends la suite avec impatience!!

    Quel humour tu as, c'est un plaisir à lire et à vivre en même temps.

    Je t'embrasse Gigi et merci pour ce moment et je vais préparer le repas avant que monsieur ne s'impatiente!!! rires

    Bisous à toi et belle journée Gigi

    Patricia

    2
    Lundi 4 Avril 2016 à 11:07

    heureusement pour toi  , Monsieur n'a pas aimé la corrida del toros !!! sinon tu aurais appris un mot de plus : ÔÔÔLLéééééééééé  !!!( j'ai sans doute écris trop de  " é " .. mais je ne parle pas très bien l' Espagnol 

    1
    Lundi 4 Avril 2016 à 10:42

    ça grouille de monde dans les villes espagnoles et le joie de vivre. Au prochain article, on saura quel membre de la famille ne trouvait pas merveilleuse la vue du 9e étage !happy tu ne peux pas dire que tu as eu si l'on peut dire " plusieurs vies " money

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :