• Et efin le dernier pays........Le MAROC

     

     

     

     

    Le dernier pays! LE MAROC

     

    En route pour Casablanca!

     

    Départ en voiture! Interminable voyage, traversée de L'Espagne

    par le  centre, sec et usant!

    Madame, chargée d'indiquer les changements de route avec la carte sur ses genoux, s'endort et se trouve brutalement réveillée pa

    les cris de Monsieur qui s'est trompé de route! 

    Passons sur cet instant difficile et angoissant pour la responsable : Madame!

    Arrivée à Casablanca! Pas de maison, l'hôtel!

    Un mois! Monsieur et les enfants travaillent,

    Madame est chargée de trouver un logis!

    Glissons sur les difficultés de cet exercice!

     Madame, après avoir longuement et péniblement cherché une maison convenable, se trouve enfin dans une immense-prison dorée

     de 400 m2 où l'inactivité , femme de ménage à domicile ( faisant tout)

     et l'impossibilité de sortir ( à part le marché,

    une femme ne sort pas seule

    ne va pas au café seule, ni au cinéma,

    fait ses courses rapidement

    et n'est à l'abri que chez elle

    ou dans les clubs privés snobinards 

    où les femmes européennes perdaient leur temps:

    c'était à peu près ça à cette époque! )

    la mène rapidement à la dépression!

     

    Précisons pour la compréhension de ce qui va suivre, que la villa

     Faraya se trouve à quelques mètres de la maison d'amis suisses,

     retrouvés avec joie à leur arrivée.

     Bien, Madame passe donc ses journées au lit, ressassant et

     ressassant ses anciennes années où tout allait si bien

     etc...jusqu'au jour où son amie suisse ( 1,78m, poids en

     conséquence, moral d'acier, sens militaire du commandement)

     débarque à la villa, effraie la chienne super-agressive,

    monte d'un pas souverain les escaliers menant à la chambre,

    entre sans frapper et demande brutalement:

    " qu'est-ce que vous faites au lit à 14h?"

    Bredouillements de Madame,

     grognement exaspéré de l'amie, qui, d'un grand tour de main

     arrache le drap auquel se cramponne Madame et prononce d'un ton

     autoritaire (il l'était souvent) : "debout, habillez-vous! "

     Résignée, Madame obéit, prise en main énergiquement, se retrouve

     en ville, à faire des courses, puis sur le salon de son amie,

    qui pose cette question péremptoire :

    " vous n'avez aucun ouvrage à finir? "

    Décontenancée, Madame, connaissant les immenses talents de son amie, brodeuse au petit point" et ses non moins nombreuses réalisations ( fauteuils recouverts admirablement de tapisserie genre style Louis XV, enfin  elle suppose!, tableau de la Licorne au mur,

    tables et commodes ornées de napperons sublimes,

    que Madame a en horreur : (nids à poussière! ) répond d'une voix

     tremblotante et quasi inaudible : " non " .

    Qu'à cela ne tienne,

     elle se voit immédiatement pourvue d'un napperon à broder, fils de

     coton, dé, aiguille, le tout dans une boite de chocolats suisses 

     (sans chocolats, hélas ) où son nom, Gigi,

    est écrit au feutre en lettres de deux cm de hauteur.

    Protestations de Madame qui argue

     de son incapacité, due à son ignorance, de commencer cette oeuvre

    ( fleurs ornées de tiges, soit-disant le b a ba de la broderie )

     protestations stoppées vigoureusement et définitivement par une

     leçon magistrale sur les trois principaux points de base, point de tige et..les autres dont Madame a immédiatement oublié les noms.

    Rires énormes de Monsieur et des enfants de retour à la

     maison qui ont peine à imaginer leur épouse et mère dans cette

     image idéale de la femme au foyer!

    Mais.....chaque jour Madame se

     retrouve sur le canapé, au son de France-Inter, sous l'oeil 

     terrifiant de Claudine*, qui surveille les progrès de son élève!

    La suite à bientôt....si vous en avez envie!

    « BARCELONE 2MAROC 2 (première partie) »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    11
    Lundi 20 Septembre à 20:45

    J'attend la suite avec impatience  j'ai hâte de lire la suite .C'est captivant ton histoire vrais .Bisou Prend soin de toi .Bonne nuit

    10
    Vendredi 17 Septembre à 21:29

    Bonjour Gigi.

    Purée, fait pas bon être une femme dans ces pays musulmans.

    Pour ce qui est de l'aspirateur robot, j'en suis enchanté.

     Dès que le paillasson de la porte installé à l'intérieur est recouvert de débris, j'envoie immédiatement Deebot qui se fait un plaisir de le nettoyer à fond. Puis il retourne sagement se connecter à sa station de charge. Maintenant, je ne peux plus compter les moutons sous le lit, ils ont été avalés sans états d'âme. Il suffit d'un smartphone ou d'une tablette pour lui demander d'effectuer ses tâches.

    Et c'est vrai que c'est un spectacle amusant de le voir faire ses tours et retours pour ne rien oublier.

    Je te souhaite une bonne fin de semaine.

    Bise, Michel

    9
    Jeudi 16 Septembre à 20:46

    c'etait en quelle année ??? punaise je suis allée 3 fois en tunisie, en 1977, en 1979, ou 1980 et en 1986 et on pouvait sortir dehors, par contre pas de bistro, ou alors si, mais pas d'alcool ... mon pote guy, avait trouvé un bar, dans une maison on on pouvait se taper une bière.. c'est surtout à djerba que c'etait comme ça, mais en 1977 à nabeul on avait même été en boite et en 1979 à hammamet  j'etais avec mes parents j'avais visité sidi bou said, un mec voulait m'échanger contre des chameaux, (blague ou pas blague) mon père pas content, lol.. disait alors là je vais en faire quoi des chameaux moi ! ma fille je la garde, j'ai gardé un délicieux souvenirs du café des délices sur les hauteurs ! jai beaucoup aimé la tunisie..

    bon toi c'est le maroc mais je crois que le maroc et la tunisie sont les 2 pays du magreb les plus développés et libre ?

    c'etait sans doute avant 1977 , car tu as l'âge de maman, pour cela que ça devait être plus strict..

    mon dieu j'aurai fait une dépression, moi je me serai enfuie je serai revenue en france lol.. bon je sens qu ça ne va pas durer longtemps le coup de la broderie avec la suissesse directive !

    ça a du être un moment difficile à passer quand même ma pauvre..

    allez bonne fin de semaine ma gigi, maman passe sa fibroscopie demain, j'ai hate d'avoir le résultat..

    je t'embrasse bien fort, minette aussi biz flo

    8
    Mercredi 15 Septembre à 15:35

    Bon Après Midi Gigoulette

    Très belle représentation du paysage ( souk du Maroc), cela me rappelle nos vacances à TANGER

    Merci pour ta visite et commentaire sur BOHEME et chanson de la Bohème

    Je te souhaite un bel après-midi

    Amitié

    Jean

    7
    Mardi 14 Septembre à 10:30

    Si on m'avait intimé l'ordre de broder, j'aurai envoyé promener la prof et avec sa boite de chocolat (sans chocolats) dans la tronche, je déteste tous les travaux d'aiguilles que je ne prends que pour recoudre un bouton et refaire un ourlet, je suis plus à l'aise avec un stylo et du papier.
    Bises et belle journée Gigi

    6
    Mardi 14 Septembre à 09:04

    Eh ben tu avais une amie sacrément énergique, tu lui obéissais au doigt et à l'oeil ! 

    Tu n'as pas donné de date et j'aimerais bien savoir à quelle époque tu y étais ? Si ça se trouve j'y étais aussi... avec mes parents !

    Gros bisous ma copine

    5
    Lundi 13 Septembre à 19:10

    Bonjour ma Gigi tant aimée,

    oh je n'aurais pas voulu être à ta place, car ce Maroc là est différent de celui qu'a fréquenté Lucky Ozz. Dommage que vous ne vous connaissiez pas encore, tu aurais eu un autre visage du Maroc que ce que tu as connu, avec Monsieur!

    La suissesse t'a peut être sauvée de la dépression  mais ne t'as pas aidée à aimer ce pays.

    Bonne soirée ma Gigi tant aimée.

    Gros bisous plein de tendresse. 

    Sylvie

      • Lundi 13 Septembre à 20:00
        Tu sais ma Sylvie vu ce que j’ai vu à Casa je n’aurais pas pu aimer le Maroc avec toutes ses misères que j’ai vues! Gros baisers d’amour Gigi
    4
    Lundi 13 Septembre à 17:53

    bonjour 

     je  peu imaginer  CASA    car j 'y suis allée  , faisant une escale  pour aller plus loin encore 

     vomit en passant la barre , mais vu des dauphins en haute mer 

     la ville   je l 'ai trouvée belle , 

     mais pour visiter les souks , oui accompgnée  d' amis masculins..

     

    oui oui la suite stp 

     kénavo Gigi 

     bises 

    3
    Lundi 13 Septembre à 17:01

    Le Maroc, le pays où je suis né et où je suis retourné  tant de fois. Je voudrais y retourner dès que cela sera de nouveau possible.Je me souviens qu'Agnès racontait ,quand elle tenait son blog, sa jeunesse à Casa, et ce n'était pas triste....

    Bonne semaine Gigi

    2
    Lundi 13 Septembre à 16:49

    Chère Gigi

    Elles sont terribles ces Suissesses mais apparemment ce fut un bon professeur et surtout son intervention a surement sauvé la Gigi chérie d'une grave dépression.

    *

    Je t'embrasse

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :