• L'AUVERGNE

    Le Chambon sur Lignon en fait partie

    J'en suis fière!

    Le chambon sur Lignon est à 40 km du Puy-en-Velay , ville à voir absolument!

    •  

      Ville(s) principale(s)

      Clermont-Ferrand

    Carte d'identité

    • Départements et chefs-lieux : Allier (03, Moulins), Cantal (15, Aurillac), Haute-Loire (43, Le Puy-en-Velay), Puy-de-Dôme (63, Clermont-Ferrand)
    • Superficie : Allier : 7 340km2 ; Cantal : 5 726km2 ; Haute-Loire : 4 977km2 ; Puy-de-Dôme : 7 970km2
    • Population : Allier : env. 343 000 hab. ; Cantal : env. 147 500 hab. ; Haute-Loire : env. 225 000 hab. ; Puy-de-Dôme : env. 635 500 hab.
    • Deux parcs naturels régionaux : Parc naturel régional des volcans d’Auvergne (Puy-de-Dôme et Cantal) ; Parc naturel régional Livradois-Forez (Puy-de-Dôme et Haute-Loire)
    • Principaux cours d’eau : Allier : Allier, Cher, Sioule ; Cantal : Alagnon, Cère, Rhue, Truyère ; Haute-Loire : Allier, Lignon, Loire Senouire ; Puy-de-Dôme : Allier, Dore, SiouleExtrait du guide

    Géographie

    Au coeur de la France, le Massif central. Et, au cœur de cette montagne puissante, antique et placide, l’Auvergne. Du nord au sud, quatre départements composent la région : l’Allier (03, chef-lieu : Moulins), le Puy-de-Dôme (63, Clermont-Ferrand), la Haute-Loire (43, Le Puy-en-Velay) et le Cantal (15, Aurillac).

    L’Auvergne se reconnaît d’abord à la ligne verte de ses volcans, ribambelle de dômes assoupis dominant massifs granitiques et vastes plaines sédimentaires. Mais l’Auvergne multiple est à découvrir au gré de paysages rudes ou opulents, assurément changeants : celle des estives, des forêts, celle des monts granitiques, souvent heurtés de failles, celle des lacs, des sources et des torrents, celle de gorges aux défilés impétueux… car l’eau se décline ici dans toute sa diversité… De son Auvergne natale, où rien n’est banal, Alexandre Vialatte disait “qu’elle est un secret plutôt qu’une province”, un secret qui offre panoramas et surprises au détour de chaque virage.

    Climat

    Les caprices d’un climat montagnard

    Ce sont ici les reliefs qui commandent. Adossée à la fois aux versants est et ouest du Massif central, l’Auvergne présente d’importants contrastes climatiques. Trait marquant de cette météorologie fantasque : la fréquence et l’importance des variations de températures en toutes saisons. On se rappelle encore que le 10 août 1985, le thermomètre a chuté de 40 °C à Clermont-Ferrand en quelques heures. Dans la partie sud-ouest, l’influence océanique domine, porteuse de précipitations régulières jusqu’en mai. Les monts du Cantal sont opportunément appelés Pays vert, car les pluies y tombent en abondance et il en résulte de forts enneigements hivernaux, toutefois instables, en raison de redoux subits. Mais la situation est sans cesse contrastée : si le Cantal reçoit par an jusqu’à 2 000mm de précipitations sur ses versants ouest, il suffit de passer le col du Lioran pour rencontrer des valeurs chutant à 970mm. Franchir un col permet de profiter soudain d’un microclimat plus clément. Le versant oriental des monts Dore dessine une limite climatique décisive, laissant place à une forte tendance continentale qui s’imprime sur toute l’Auvergne centrale. Les orages sont fréquents et l’amplitude thermique élevée entre un hiver rigoureux et un été chaud, voire aride, où la température peut dépasser les 40 °C en plaine. Mentionnons enfin une timide influence méditerranéenne dans la partie méridionale de la Haute-Loire, notamment dans le Haut-Vivarais.

    Gastronomie

    L’Auvergnat a un bon coup de fourchette. Des conditions de vie rudes ont induit une gastronomie roborative et une assiette copieuse. Cette gastronomie rustique, plus subtile qu’on pourrait croire, sait mêler harmonieusement viandes et légumes, s’appuyant sur des produits simples et sur une solide tradition d’élevage. Les volailles régionales sont légitimement réputées, et ce depuis fort longtemps. Les bovins fournissent une viande d’exception où le veau blanc, fierté du Livradois, ainsi que la charolaise, la salers et l’aubrac ont la vedette. On déguste l’entrecôte nappée d’une sauce au bleu d’Auvergne. Normal, le plateau de fromages est exceptionnel. En Auvergne, les émois culinaires tournent vite au banquet, à “la reboule” : ce régime costaud effraie nos appétits contemporains anémiés, nos obsessions diététiques, mais les chefs auvergnats s’adaptent au goût du jour sans trahir la tradition. Quatre toques emblématiques du renouveau auvergnat : Jean-Luc Mouty à Saint-Gervais-d’Auvergne, Régis Marcon à Saint-Bonnet-le-Froid, Jacques Decoret à Vichy et Serge Vieira à Chaudes-Aigues réinventent sans complexe des recettes ancestrales.

    Quand partir ?

    Variations saisonnières

    Printemps : mai et juin sont des mois agréables avec, en bonus, une profusion de fleurs éclairant les estives. L’éclosion des narcisses sauvages en estives, avec pour toile de fond les sommets encore enneigés, est un spectacle inoubliable.

    Été : tandis que le soleil brûle en plaine, la montagne offre un havre de fraîcheur. Variations et amplitudes thermiques notables, entre le fond des vallées et les sommets, caprices imprévisibles : un pull doit être du voyage même au cœur de l’été. Automne : le contraste est fort entre les terres basses, où pluies et brouillards sont fréquents, et la montagne, où le soleil persiste, avec un air froid et sec. C’est la période des fameuses “pluies cévenoles”, intenses et soudaines, qui affectent surtout le Vivarais où elles génèrent, en vallée de Loire, des crues redoutées.

    L’automne peut aussi être très doux et ménager, autour du 11 novembre, un “été de la Saint-Martin

    Hiver long et rigoureux. La burle, vent de nord, souffle et forme des congères. Alors que les vaches dorment à l’étable, ce sont les touristes qui peuplent les estives enneigées

    pour se livrer aux joies du ski.

     

     

    L'AUVERGNE

     

    L'AUVERGNE

     

    L'AUVERGNE

    FIN

    « LES ROIS MAGESLA HONTE! »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    15
    Zoe
    Samedi 16 Janvier à 12:11
    Zoe
    Votre village a son nom dans l 'Allee des Justes,au Centre de l'Holocauste,Yzd Va Chem ,dans ma ville de Jerusalem pour avoir abrite et protege des dizaines de Juifs refugies zu cours de la 2eme Guerre Mondiale.
    14
    Vendredi 15 Janvier à 21:35

    je ne voyais pas ça là du tout !

    interessant de pouvoir te situer..

    hé bien il y en a  de la neige.. purée ..

    j'espère que tu vas faire du ski, avec toi je m'attends à tout , t'es cap de chausser des skis de fond ! ptdrrrr

    fais un calinou à petite minette, je t'embrasse bien fort ma gigi et j'espère que tu as chaud au coin du feu.. je t'embrasse bien fort, bibi flo.

    13
    Vendredi 15 Janvier à 19:42

    Coucou Gigi,

    Merci pour ce cours magistral de géographie ! Désormais, nous savons tout de ta nouvelle région d'adoption. La France regorge de contrées aussi belles les unes que les autres.

    Très bonne soirée à toi, et bibis frisquets de Ouarzazate où le climat est également continental.

    Damienne

    12
    Vendredi 15 Janvier à 14:51

    Bonjour Gigoulette

    J'ai oublié de te féliciter sur la présentation de cette région qui m'a l'air magnifique aussi, comme moi je le fais avec nos villes environnantes de LILLE et aussi les billets concernant le Nord-Pas-de-Calais

    La France est belle, il faut apprécier ses territoires et savoir ou apprendre à les connaître

    Merci pour ton commentaire sur le billet de Daniel Balavoine souvenir souvenir que me veux-tu?

    Voilà 35 ans qu'il n'est plus des nôtres

    Passe un bel après midi

    Avec toute mon Amitié Sincère

    Jean

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    11
    Mercredi 13 Janvier à 16:50

    Bonjour Gigi, c'est une belle région, je connais bien le Puy en Velay, c'est une jolie ville..

    Est ce que tu as moins de neige.. nous on a eu très froid, ça va mieux cette semaine

    Gros bisous

    10
    Mercredi 13 Janvier à 15:50

    C'est une région que je connais un peu, surtout Clermont où on allait souvent faire des courses de petites bagnoles radio-commandées... Par contre le Chambon j'connais pas mais je me doute que c'est super beau comme toute cette région !

    Et bien sûr si tu aimes être là-bas c'est que c'est bien ! yes

    Gros bisous ma copine

    9
    Mercredi 13 Janvier à 14:03

    coucou ma Gigi tu habite une bien belle région c'est magnifique

    j'ai fait un blog pour une amie sur l'Auvergne 

    je t'invite à le visiter en cliquant >> ici

    il est très beau tu verras

    je t'embrasse bien fort 

    prends soin de toi surtout

     

    8
    Mercredi 13 Janvier à 12:46
    C 'est une très belle région , avec des gens sympas j en connait plusieurs mais je n y suis jamais allez
    Bonne journée pour toi
    Bises Gigi
    7
    Mercredi 13 Janvier à 11:51

    Bonjour Gigoulette

    Merci pour des divers passages et excuse-moi de ne répondre que maintenant

    Merci pour ton commentaire sur le billet de Jacques BREL

    Passe une très belle journée en ce 13 Janvier

    Avec toute mon Amitié

    Jean

    6
    Mercredi 13 Janvier à 11:04

    J'ai été plusieurs fois en Auvergne, mais prudemment en été, je t'avoue que pour une personne née sous les Tropiques, la neige n'est supportable qu'en images...

    Bises et belle journée

    5
    Mercredi 13 Janvier à 10:37

    J'aime beaucoup cette belle région

    ma chère Gigi mais toujours connue en été,

    sous la neige c'est magnifique,

    surtout sur les blogs amis lol lol .

    Bon mercredi tout doux, tout doux ici,

    la météo ne s'est pas trompée , chouette,

    je vais voir la "mer" ...

    Bises affectueuses et merci pour ton agréable 

    partage ma chère Gigi

    Christiane

    4
    Mercredi 13 Janvier à 10:20

    Il y a eu des chutes de neige très importantes en Auvergne, j'ai vu des reportages magnifiques

    C'est une région où je suis allé en été et où j'ai de superbes souvenirs.Les spécialités régionales sont nombreuses avec des produits identitaires de qualité.

    Bon mercredi.

    3
    Mercredi 13 Janvier à 10:03

    Bonjour ma Gigi .

    Une localisation bien utile et qui réponds à mes interrogations sur ce bel endroit . Superbes images de montagnes enneigées comme j'aime mais pour le moment vu qu'il est plus sage de rester cher soi , ont se content des clichés . Merci mon amie pour toutes ces précisions . Bonne semaine . Je t'embrasse Fort .

    2
    Mercredi 13 Janvier à 09:39

    Bonjour chère Gigi

    Ah oui, bien qu'ayant eu l'occasion d'aller faire visite chez des amis (hélas disparus) au Chambon sur Lignon, je voyais cette aimable commune dans la Loire (42) et non la Haute-Loire (43) et donc dans l'Auvergne. 

    Quelle idée saugrenue ont eu nos gouvernants en 2016 de réunir l'Auvergne et Rhônes-Alpes, déjà que les Savoies dans Rhône-Alpes ... Les Auvergnats n'ont rien de commun avec nous et nous rien avec eux... Et cette fusion nous vaut d'avoir un président de région dont on se passerait volontiers (sans faire de politique), tant il nous est insupportable. 

    Heureusement, tu nous gratifies de bien jolies photos qui auraient tout aussi bien pu être prises par chez moi.

    Bises savoyardes bien sûr

      • Mercredi 13 Janvier à 11:08

        Re-bonjour Gigi. Je n'attaque pas l'auvergnate ni ses compatriotes mais l'organisation politique qui conduit à rapprocher deux régions très différentes au plan historique, économique, culturel et sportif. Cette fusion voulue et imposée par le pouvoir n'a conduit à rien d'homogène. Voilà ce que j'ai voulu dire dans mon commentaire sans penser à t'offenser. Bises ... savoyardes bien sûr.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :