• Premières invitations

    Madame, très confiante en son sens inné de la cuisine, prit les devants pour inviter leurs amis pour le prochain dimanche!

    Elle décida de faire sa fameuse recette de poulet au citron, fort apprécié par son mari!

    Mais connaissant peu les magasins de Sarajevo et surtout de sa connaissance limité du serbo-croate, elle s'adressa au tout puissant Sdravko qui savait tout. . C'est au marché que ce dernier l'emmena où Madame s'extasia sur la multiplicité des offres! Elle s'arrêta devant les poulets et  demanda donc à son mentor d'en chercher un ! La réaction de ce dernier l'étonna : "un poulet, Gigi, il ya chez nous une viande merveilleuse, c'est l'agneau! Madame n'aimait pas trop être désapprouvée dans ses choix et s'obstina sur son choix!  Elle voulait un poulet! Elle n'avait pas perdu la volonté de Gigi chérie qu"elle avait toujours eue et qui était suffisamment bloquée par la toute puissance conjugale de son époux!

    Un poulet! Le poulet fut acheté et Sdravko précisa que chez eux le poulet devait se cuisiner longuement! Madame serra les dents et garda le silence jusqu'à l'appartement!Là, elle mit immédiatement "son poulet" en route! Rôtir, bien sûr au beurre, comme en France!Au bout d'une heure elle piqua le poulet, certaine de la cuisson et fut surprise de voir que la pointe du couteau , malgré la pression ferme de Madame, n'arrivait pas à percer la peau! Elle insista, une fois, deux fois! Pas de succès! Enervée, elle prolongea le temps de cuisson, sans résultat, de demi-heure en demi-heure......même résultat! Un temps de réflexion et elle couvrit d'eau le poulet, attendait une autre heure et.....bingo la viande avait cédé! 3 heures de cuisson!

    Les autres attendaient, forçaient sur l'apéritif , les yougoslaves, ainsi que Monsieur, étaient des buveurs émérites , et attendre ne leur posait pas problème! Madame, énervée put à peine manger doublement stressée parle commentaire peu poli de Monsieur:"Il est bizarre ce poulet!" Sdravko expliqua calmement que les poulets de son pays n'étaient pas nourris, trop cher, et devaient chercher leur nourriture dans la campagne, ce qui expliquait "la fermeté" de leur chair, vu les distances parcourues!

    ce qui fait que Madame supprima le poulet de leur repas!

     

     

    « A la recherche d'un appartementBilan de Gigi dite chérie »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    9
    Mardi 20 Juillet à 14:11
    C etait un poulet de course rires Quelle histoire Bonne journée Gigi
    8
    Mardi 20 Juillet à 08:34

    c'etait un coq !!! ptdrrr  ça me rappelle mon mari que j'avais envoyé à la ferme chercher un poulet, la fermière venant de perdre son mari lui avait dit si vous en attrapez un, je le tue et vous le mets au frigo vous l'aurez pour ce w.end..mon mari a été chercher un copain, et les voilà en train de courir après les poulets dans la ferme, le copain a reussi  à en choper un, et le w.end suivant je passe chercher le poulet, la fermière me dit cuisez le bien.. je dis ok..comme toi, j'ai trouvé qu'il etait long à cuire et avait des abattis très longs.. brefj'ai su plus tard que c'etait un jeune coq, rien à voir avec le poulet lol..pauvres bêtes !!!

    bon ça va n'ont pas perdu de dents.. il t'en est arrivé des histoires avec ton mari, tu dois sourire en te les rémémorant .

    bon mardi ma gigi, je file au marché , un bizou et 30° sur paris, je tembrase bien fort flo

    7
    Lundi 19 Juillet à 12:24

    Hihi ! Ton histoire me rappelle un jour à Dijon, où on avait demandé à un copain de nous ramener un poulet pour faire un tajine... on l'a préparé, on l'a fait cuire et il était hyper dur... on l'a laissé mijoter deux, trois, quatre heures et il était toujours aussi dur...

    Et c'est là qu'on a eu l'idée de regarder sur l'emballage... c'était une poule ! 

    Bon ben on a mangé un tajine au poulet dur...!

    Gros bisous ma copine

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Lundi 19 Juillet à 12:06

    Bonjour chère Gigi chérie

    Bon, alors plus de poulet à la maison !

    Je me demande d'ailleurs si je ne devrais pas en faire autant vu que ceux qu'on trouve dans nos grandes surfaces n'ont pas la saveur qu'on leur accordait autrefois...
    Je t'embrasse

    5
    Lundi 19 Juillet à 10:50

    Bonjour ma Gigi . Toujours suspendu à ta plume chère amie et avec beaucoup de ravissement surtout pour l'humour contenu dans cette histoire . MAIS , oui il y à un mais , mais tes invités , qu'ont ils mangés ?  l'apéro creusant assez fort surtout qu'il fut vu les circonstances , tiré en longueur he. Merci mon amie , nous attendons avec beaucoup d'intérêts la suite . Bonne semaine mon amie , je t'embrasse fort . 

    4
    Lundi 19 Juillet à 09:14

    Les poulets coureurs ils ont pourtant de grosses cuisses!  Mdrrrr

    Heureusement l'apéro est copieux...

    Bonne semaine

    3
    Lundi 19 Juillet à 08:13

    J'adore le poulet une de mes viandes préférées, je l'aime doré à point nature..

    Belle journée Gigi gros bisous 

    2
    Dimanche 18 Juillet à 23:05

    Coucou ma Gigi chérie,

    il est vrai que le poiuelets bio mettent plus de temps à cuire, mais pas quand même aussi longtemps, il est vrai que si ce sont des bêtes sauvages ça peut demander plus de temps encore!

    Bon rayé de la carte le poulet. Mais l'agneau est sûrement très bon. tu devais bien avoir une recette d'agneau dans tes recettes.

    Duce nuit et bisous plein de tendresse ma Gigi que j'aime.

    1
    Dimanche 18 Juillet à 21:30

    Et pourtant le poulet c'est une viande que j'adore, j'en ai mangé à midi cuisiné aux petits légumes et au cary accompagné de riz, un délice.
    Bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :