• A LA FACON DE RONSARD

    A LA FACON DE RONSARD

     

    Quand je serai bien vieille le soir à la chandelle

    Assoupie sur mon lit, immobile et songeant

    Dirai, lisant ses vers, en m'en émerveillant

    "Qui donc me célébrait du temps que j'étais belle"

     

    Lors irai chercher cette boite vermeille

    Pleine de photos, qui déjà jaunissant

    Par le temps écoulé, me montraient jouvencelle

    Sans soucis, sans regrets, affrontant le présent.

     

    Mais que reste-t-il là de ma belle jeunesse,

    Des passions oubliées mais qui, ressuscitant

    Me rappellent un regard, si doux si insistant

    Qu'il semblait un espoir de nombreuses caresses

     

     

    Devrais-je donc pleurer sur l'ombre de ma vie

     Non, car tant de roses ont fleuri sur mon chemin

    Tant de mains sont venues prendre ma main

    Je ferme cette boîte et mes regrets s'enfuient!

     

    Gigi. A

    « VIVRE EN 1969 OU EN 2016 »

  • Commentaires

    25
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 10:09

    bon 14 juillet ma gigi, hier soir j'ai pu observer de ma fenêtre sans bouger de chez moi, puisque dernier étage de beaux feux d'artifice.. et ce soir cela sera celui de la tour eiffel !!! mais bon j'en suis loin,  20 kms quand même !!! ça rend rien en photo, j'en fais plus mais je regarde.. on voit quand même un peu.. quand j'etais jeune j'y allais maintenant j'aime plus aller à paris, la nuit, on ne peut plus se garer et en transport ça craint le soir.. + les attentats, donc j'y mets plus les pieds..

    maman vient manger à la maison à midi, je vais m'activer.. te fais un gros bibi et te souhaite un agréable 14 juillet , gros bibi flo.

    24
    Jeudi 14 Juillet 2016 à 09:07

    Bonjour Gigi.

    Le mistral est bien actif, par chez moi: le ciel est bleu mais il fait frais; j'ai changé de tenue !

    Désolé pour les images en commentaires: je les ai bloquées car j'estime qu'un commentaire est un message et non un article; de plus, on doit faire défiler les commentaires longs, avec image pour retrouver celui que l'on cherche.

    Bon défilé !

    Gilbert

    23
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 22:07

    Ronsard t'inspire !

    J'ai noté ton adresse principale mais merci ce la mettre en lien principal.

    Bon 14 juillet .

    Gilbert

    22
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 21:49

    très joli texte ...bon 14 juillet bizzzzzzzz

    21
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 12:59

     bonjour 

    un trés beau texte  bien vu  par toi

     je te souhaite une belle journée

     bises Gigi

    20
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 09:48

    Bon mercredi Gigi chérie,

    je suis impatience, ce soir ma meilleure amie arrive avec son mari et le soleil est au rendez-vous,

    un peu frais pour moi mais avec notre très grande amitié,

    tout cela va se "réchauffer".

    Pensées vers toi et bisous, bisous de Christiane

    19
    Mercredi 13 Juillet 2016 à 09:39

    moi aussi je rêve de nager à la mer, surtout les sablettes c'est l'idéal, une baie bien sympa la mer est calme... j'adore la mer méditerranée pour ça pas trop de vagues !

    à la montagne on aura le lac léman on ira se baigner là bas.. c'est pas pareil, mais mieux que rien, esperons qu'il fasse beau déjà ! un bizou et un bon mercredi à toi ma belle flo.

    18
    Mardi 12 Juillet 2016 à 12:21

    Bonjour Gigi

    Superbe texte que tu as su tourner à ta manière. Chapeau !

    Bises

    17
    Mardi 12 Juillet 2016 à 10:28

    un bisou ma gigi avant de filer en démarches encore et encore...

    t'envoie plein d'ondes positives, pour une agréable journée, je t'embrasse flo

    16
    Mardi 12 Juillet 2016 à 10:25

    Un petit coucou vers toi GIGI chérie tout d'abord pour relire ton merveilleux poème et te souhaiter une excellente journée ..

    Demain soir j'attends ma meilleure amie de toujours avec ton mari, Josiane qui me garde ma Réglisse .... un miracle  car elle a beaucoup de mal à quitter son Landerneau ....

    De bons moments à venir ...

    Bisous , bisous et pensées vers toi chère Gigi-Maman

    Christiane

    15
    Mardi 12 Juillet 2016 à 09:24

    Bonjour ma Gigi

    J'aime beaucoup ce poème de Ronsard revisité ! C'est curieux, décidément, comme tes écrits ont l'art de me faire ressentir une douce nostalgie ...

    Tu me fais plonger dans mes souvenirs, et je n'y ressens aucun remord ou regret : le temps a filé et j'ai vécu . Je ne regrette ni ne renie rien, mais je suis heureuse d'avancer.(qqfois, je trouve que ça va trop lentement).

    Maman me disait souvent " si j'avais qq années de moins ..." ou  " si j'avais 20 ans ..".

    Rien de tel pour moi : je n'aimerais pas revenir en arrière .

    Non, je ne te trouve aucunement bizarre, et oui, je crois comprendre ce que tu veux dire . Le corps humain nous limite , les circonstances de la vie aussi ... Intérieurement, on piaffe et on aimerait + de savoir encore, + d'expériences vécues .

    L'esprit peut permettre l'évasion : on est plein de ressources en fait !

    Tiens, tu me donnes une idée pour un futur article : la différence entre l'égo et l'esprit.

    Je file ma Gigi : mes invités arrivent demain soir et j'ai beaucoup de choses à faire ...

    Belle journée et gros bisous.

    Josy

    14
    Mardi 12 Juillet 2016 à 09:01

    Ce genre de poésie, en nu intégral, me va droit au cœur.

    Tu as bien revisité le texte et Pierre se serait senti grandi, de tes vers si bien exprimés.

    Moi, c'est en regardant une fleur que je pense à lui ...

    " Bignone, allons voir si la rose qui ce matin était éclose " ...

    :-))

    Et dans ta prose versifiée, je devine l'âme encore prête à séduire pour aimer plus encore.

    Aimer l'Homme, aimer la vie, et ses grandes joies.

    En aparté, une remarque sur tes deux coms précédents.

    Dans ta lecture, tu vas au bout de l'article, et ça donne plaisir de publier des choses que je découvre en direct LIVE, et que j'ai envie de claironner.

    Bon, je m'expose et prends le risque de ne pas intéresser, mais ma vie a été faite de ça. J'ai beaucoup aimé cette pédagogie de la surprise. 

    Je suis sorti du corps en saignant, comme toi, je le crois.

    Retraités maintenant.

    Bises à toi. yann

    13
    Mardi 12 Juillet 2016 à 08:24

    bonjour ma Gigi

    IL n'est point besoin de te faire un long discours pour te dire que
    j'adore ton écrit.


    Un superbe poème (façon Ronsard qui ne le renierait aucunement) pour une introspection façon GIGI


    La solitude dans ton Chambon te sied à merveille pour ainsi nous éblouir.


    J'applaudis à ces souvenirs d'une grande richesse contenus dans
    l'écrin de ton coeur et dans tes mots.


     Je t'embrasse bien affectueusement, te souhaite de doux moments.


    Paula

    12
    Lundi 11 Juillet 2016 à 22:49

    bonsoir ma belle ,c'est magnifique ,du côté météo ,ce n'est pas la grosse chaleur ,le vent était un peu frais pour moi ,et dire qu'hier ,nous avions 30° ,par contre ,trop chaud ,bonne soirée et douce nuit ,bisous

     

    11
    Lundi 11 Juillet 2016 à 22:25

    Un bien joli texte, ma gigi... plein de nostalgie, comme toute l'oeuvre de Ronsard... Cela m'arrive aussi de ressentir ce sentiment, quand je feuillette mes albums photos pour faire des articles, par exemple... ou quand je me rappelle de ma séduction d'antan... mais je pense que chaque âge a ses plaisirs... et puis la séduction peut être ailleurs que dans l'apparence... et heureusement, sinon, certains ne trouveraient jamais d'âme soeur.

    Je te fais de gros bisous ma gigi.
    Moi j'ai enfin terminé la veste et je suis en période de repos et de détente... j'en profite pour visiter un peu mes aminautes...

    A très bientôt. Bonne semaine à toi... j'espère que tu te régales au Chambon, dans la solitude choisie et le clame de la campagne.

    Cath

    10
    Lundi 11 Juillet 2016 à 21:12

    Bravo pour ce magnifique texte Gigoulette

    Je te souhaite de passer une belle soirée

    Bisous

    9
    Jacques D
    Lundi 11 Juillet 2016 à 18:49

    Bonjour Gigi, j'aime beaucoup car c'est une lucidité réaliste et une résignation raisonnée. Celle ou celui incapable de s'opposer aux transformations que le temps lui impose, est malheureuse ou malheureux. Les regrets, les remords, les plaintes, bien qu'inutiles, font prendre conscience que l'inquiétude est parfois présente et peut provoquer des angoisses. Ronsard, dans chaque poème, décrit sans ménagement la disparition de la beauté, de la beauté physique. Pour moi, la beauté des sentiments ne vieillit jamais. Quand j'écris résignation raisonnée, cela fait apparaître ce qui est, ce qui a été et ce qui sera.La plus grande beauté c'est d'avoir le privilège d'aimer. Les souvenirs ont une réalité que le bonheur, toujours incertain, ne possède pas. C'est la raison pour laquelle Musset reconnaît au souvenir un rôle exceptionnel : ""Un souvenir heureux est peu-être sur terre plus vrai que le bonheur."" Chère Gigi, tu apparais à mes yeux comme la gardienne vénérée d'une réalité, car tu rends visible qu'il y a du beau dans le vieillir. Toi et moi, loin des gens frileux et inquiets qui n'osent pas s'engager dans la course à la vie de peur de la perdre, nous continuerons à croire en la vie car elle est l'essence de Dieu. Tout bonheur humain comporte un élément spirituel car le bonheur serait inconcevable sans une certaine conscience de la satisfaction éprouvée. Je me suis volontairement éloigné du sujet, mais j'avais envie de dire cela. De grosses bises.

    8
    Lundi 11 Juillet 2016 à 18:26

    très très beau texte ! hé oui il ne faut pas regretter le temps passé, chaque âge à ses plaisirs.. j'etais jeune et belle à 20 ans mais il n'y avait pas internet !!! et puis mon fils n'existait pas.. voir le bon côté des choses..

    une bonne soirée, ma gigi, et un gros bisou flo

    7
    Lundi 11 Juillet 2016 à 16:05

    superbe j 'aime beaucoup

    mais je dirais la jeunesse et dans son coeur

    et de se que l on fait de sa vie

    oser l impossible c 'est moi et je fonce lol

    enfin maman a 89 ans et reste jeune

    Elle a su me bouster en 2014 lorsque je suis sortie d une aventure en morceau

    elle a su me soutenir et m aider dans mes soins

    voilà alors je dis que tout est dans la tete

    bel aprem amie

    6
    Lundi 11 Juillet 2016 à 14:44

    "Je n'imaginais pas les cheveux de ma mère
    Autrement que gris-blanc
    Avant d'avoir connu cette fille aux yeux clairs
    Qu'elle était à vingt ans
    Je n'aurais jamais cru que ma mère ait su faire un enfant
    Si je n'avais pas vu cette blonde aux yeux clairs
    Cette fille aux seins blancs
    Et j'avais oublié qu'avant d'être ma mère
    Elle avait mis trente ans
    Et qu'elle s'était donnée et qu'elle avait souffert
    Sous le joug d'un amant
    Je n'aurais jamais cru que ma mère ait pu faire l'amour
    Si je n'avais pas vu cette blonde aux yeux clairs
    Cette fille aux seins lourds
    Je n'imaginais pas que ma mère soit encore
    Si jolie, en gris-blanc
    Pour les yeux de celui qui caressait son corps
    Qui l'aimait à présent
    Je n'aurais jamais cru que ma mère ait su faire un enfant
    Si je n'avais pas vu cette blonde aux yeux clairs
    Cette fille aux seins blancs
    Si je n'avais pas vu cette blonde aux yeux clairs
    Cette fille aux seins blancs
    Si je n'avais pas vu cette fille aux yeux clairs
    Qu'elle était à vingt ans " 

     Michel Sardou 

    Je ne suis pas une fan de ce chanteur mais cette chanson m'a souvent prise aux tripes .....

     

    Bien sûr il faut l'interpréter mais Gigi tu as été cette femme, nous l'avons toutes été ....

     

    Ton poème à la manière de Ronsard est magnifique,

    notre jeunesse ne reviendra pas ,

    alors Gigi d'Amour,

    profite des plaisirs de la vie d'aujourd'hui,

     

    Allons voir toutes les deux si ce matin la rose ....

     

    Merci ma Gigi pour ce sublime billet,

    Bisous, bisous de Christiane qui t'aime

    5
    Lundi 11 Juillet 2016 à 13:35

    C'EST TRES TRES AGREABLE A LIRE 

    MERCI

    @ Bientôt 

    4
    Lundi 11 Juillet 2016 à 12:01

    Superbe Gigi! Ronsard ne renierait pas tes vers...

    Mais refermons la boîte aux photos jaunies, pour continuer à vivre en harmonie, le temps a fui, notre jeunesse aussi ils ne reviendront plus, hélas!

    Bises

    3
    Lundi 11 Juillet 2016 à 11:30

    Chapeau bas !!! c'est très beau et ça sonne tellement vrai !!!

    De gros bisous Gigi, et contente de te retrouver !!!

    2
    Lundi 11 Juillet 2016 à 11:24

    Superbe ce texte et son illustration Gigi..

    Je te souhaite une bonne semaine , qu'elle soit fertile en inspiration....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :