• Malheureuse!

    SFR me paraît incapable de régler ce problème!

    J'essaie d'avoir le calme nécessaire pour attendre....attendre!

    Gigi

    Partager via Gmail

    18 commentaires
  • Je ne pars pas sur un coup de tête

    C'est une décision qui a lentement mûri

    La ville, si belle soit-elle, n'a plus de charme pour moi

    J'ai passé depuis 1956 toutes les vacances scolaires, été, automne, printemps au Chambon

    Je connais le village , je l'aime, ce n'est pas un trou perdu!

    Cinéma, grande bibliothèque, riche en livres, CD, etc

     

    POUR RASSURE MES AMIESr

    Marché du mercredi et surtout du samedi proposant légumes, fruits,produits locaux, habillement etc...

     

    POUR RASSURER MES AMIES

    Piscine, cours de tennis, Ski l'hiver, bien sûr en fonction de la neige,

    Et j'en oublie sûrement!

    J'ai des ami(e)s de mon église, des cousins, cousines, des petits-neveux!

    Bref, j'aurai une vie sociale, affective, plus importante qu'à Rillieux!

    J'espère que certaines personnes de mon blog sont rassurées!!!

    Partager via Gmail

    18 commentaires
  • Je pars le samedi 12

    Il me reste encore à emporter

    TOUS mes vêtements, hiver comme été!

    Le reste , enfouis dans des grands sacs Carrefour, sont prêts!

    Je n'espère qu'une chose, ne rien n'oublier!

    Je vais vivre vers ma petite chambre chérie, au premier étage

    PLUS QUE 8 JOURS!Celle de l'été

    Dès les premiers froids, refuge vers celle du bas, plus chaude

    PLUS QUE 8 JOURS!

    Mon escalier chéri

    PLUS QUE 8 JOURS!Le reste, je vous le montrerai après!

    Mélange de crainte et d'excitation!

    A bientôt en Haute-Loire, à  mon cher village, le Chambon sur Lignon

     

    PLUS QUE 8 JOURS!

    Partager via Gmail

    16 commentaires
  •  

     

    Invités par nos amis propriétaires d'un gîte fabuleux dans un décor d'une beauté somptueuse :la nature!

    MON WE EN HAUTE-LOIRE.....des soirées sous ce ciel : j'ai tant rêvé!

     

    MON WE EN HAUTE-LOIRE

     

    ..........des repas dans les rires, le plaisir d'être ensemble!

    MON WE EN HAUTE-LOIRE

    promenade au lac des pêcheurs

    MON WE EN HAUTE-LOIREdeuxième vue

    MON WE EN HAUTE-LOIRE

    ..........vue sur l'extérieur avec le mont Lisieux dans le fond

    Bref, un court séjour de quatre jours remplis de joie, de partages, de bonheur de se retrouver, ma fille, ses enfants et conjoints, et enfin la chère petite Léonie! 20 mois! D'une ardeur réjouissante!

    Quelques détails sur notre lieu de notre promenade

    Les moulins du Bouchat

     

    Réseaux sociaux

    FacebookFacebook

     

     

     

    Zoom au survol de l'image

     LES MOULINS DU BOUCHAT

    43520 - Mazet Saint-Voy

    Moulins du XVIIème
     

    Renseignements
    ___

    Association Régionale des Amis des Moulins d'Auvergne
    Mairie - 63760 - Bourg Lastic

     

    L’origine du moulin à grain est très ancienne. On trouve dès les périodes mésolithiques des pierres usées par l’écrasement circulaire ou répétés d’une autre pierre et dont l’analyse au microscope confirme l’écrasement de grains. Si le mouvement a longtemps été la traction humaine ou animale, vers le XIIème siècle les moulins utilisant la force de l’eau se répandent rapidement.
    Aux XIIIème et XIXème siècles certains progrès technologiques seront notables, telle que l’apparition de la roue verticale qui remplace alors le rouet horizontal. En 1840, l’invention de la bluterie permet de séparer le son de la farine. La fabrication de la farine n’est pas le seul usage de l’énergie hydraulique et rapidement les hommes ont adaptés leur moulin à une grande diversité de fonctions telles que la scierie, les moulinages, très présents en Haute-Loire, les papeteries..etc. Plusieurs moulins sont érigés sur le bassin versant Sud du Lizieux, le long du ruisseau de Montgiraud ; un lieu dit ou se tenait une maison forte détruite au 18ème siècle. L’un d’entre eux baptisé le moulin de la passion par son propriétaire a été mentionné dans des actes d’héritage datant du XVIIème siècle.
    Rénové par son propriétaire il est en état de fonctionnement. Jolie petite bâtisse bien proportionnée en basalte et couvert de lauze, ses linteaux sont en granit. Il est ouvert à la visite, mais il est bien de prévoir une lampe de poche pour éclairer le fonctionnement de la roue motrice. Vous retrouverez la trémie, où l’on verse le grain, les grandes "meules", la courante et la gisante. Pour le rouet une liaison directe unit la roue à la meule courante par l’intermédiaire d’un arbre vertical qui se termine par une anille logée dans une engravure effectuée dans la meule courante. La meule dormante laisse, par une légère gouttière, la farine tomber dans d’un arbre à godets qui hisse la farine jusqu’à l’intérieur du bluter. Le "bluter" en bois couvert de soies de plus en plus fines qui tourne à l’intérieur d’un meuble appelé l’armoire à farine.
    Il est actionné par la force hydraulique et permet de recueillir le plus généralement 4 sortes de farine. Le "rouet": système hydraulique horizontal qui donne une force d’environ deux chevaux pour entraîner les meules en rotation. A l’extérieur la grandeur initiale de l’écluse est signalée par la petite île laissée dans le plan d’eau Dehors et devant des meules dormante et courantes en granit présente des striures régulières nécessaires au bon écrasage du grain et pour lesquelles on devait parfois déposer les meules, refaire les striures avant de les remettre en place.


    Le moulin du bonheur

    Plus en amont encore un autre moulin a été transformé en maison d’habitation, de facture plus contemporaine il fonctionnait encore jusqu’en 1973 pour produire la farine des bêtes. Son écluse est approximativement de même grandeur que les précédentes. Il ne reste presque plus rien du mécanisme témoignant de son activité de moulin mais une moitié de meules a servi à rehausser la pierre de cheminée, et les protections en bois des meules servent encore d’étagère quand aux meules, meules parisiennes où l’on distingue nettement la pierre "meulière" originaire de la région parisienne où le silex est naturellement noyé dans un ciment plus calcaire, ces grands fragments sont eux-mêmes collés entre eux pour obtenir une meules plate et circulaire. Celles-ci présentent les traces de triage nécessaire à une bonne meule pour qu’elle ne flambe pas le grain mais l’écrase bien.


    Équipements & Services

    • Restaurant dans un parc de 12 ha.
    • Spécialités : grenouilles, truites (selon la saison).
    • Menus sur commande : groupes, mariages, séminaires, comités d'entreprises, clubs 3ème âge. 160 couverts avec piste de danse.
    • Terrasse avec 3 étangs de pêche, vues sur le Lizieux.
    • Bar,
    • Banquet,
    • Séminaire,
    • WIFI
    • Parking Gratuit privé,

     

     

     

    Zoom au survol des images

    Moulin de la sagesse
    Moulin de la passion
    Moulin du bonheur

    Visite des trois moulins, dont un entièrement rénové et remis en marche, du XVIIème siècle. Les Moulins du Bouchat situés en Haute-Loire au pied du Lizieux entre Yssingeaux et Mazet-st -Voy , au cœur d’un parc de 12 hectares, vous offrent à la fois loisirs et détente. Vous serez accueillis dans un restaurant au décor traditionnel avec bar et terrasse face aux étangs, une ambiance chaleureuse et repas typique vous attendent. , pêche à la truite, loisirs et détente dans un patrimoine naturel.

    Une activité où convivialité et passion pour la pêche vont de pair ! Prenez un grand bol d’air et profitez de 3 étangs dans un cadre calme et apaisant. Pêche en famille, nombreux concours au niveau national ou encore réservoir de pêche à la mouche, tous les fans de pêche seront comblés (truites fario, arc-en-ciel, truites jaunes...). Alain s’assurera que votre journée de pêche soit des plus agréables : louez cannes et appâts sur place, profitez du restaurant avec terrasse et visitez 3 moulins datant du XVIIème siècle ! Organisation du jour de l'an. Ouvert du 15 mars au 30 novembre sur réservation. En mars, avril, novembre et décembre uniquement les week-ends et vacances scolaires.

    Zoom au survol des images


    Le moulin de la sagesse

    En amont un autre moulin est visible. En basalte également ses murs sont plus épais que le moulin de la passion Il contient quelques vestiges du mécanisme et aurait eu la particularité de comporter une forge.
    Longtemps il a été possédé par la même famille propriétaire du moulin en aval, certain pense possible qu’il soit même plus ancien que le premier Comme les autres, son écluse est située derrière le moulin, un peu plus en hauteur, de façon à permettre une plus grande pression sur le rouet lors de l’ouverture de la chute d’eau.
    Celui-ci contient encore à l’intérieur les éléments permettant de porter les meules et de les remettre en place une fois les striures ravivées.


    Le moulin de la passion

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail

    23 commentaires
  •  

    Week-End En Haute-Loire

     

    Tout s'accélère!

    BIENTOT LE DEPART!

    J'ai pratiquement vidé ma chambre de tout objet personnel, l'ayant louée à la fille des chers amis de mon fils...et de moi-même!

    Pour un an!

    Je n'ai pu et je n'ai pas voulu enlever la galerie de photos qui surmonte mon lit! D'abord très difficile, et ce serait m'arracher le coeur!

    Partir, c'est mourir un peu dit une vieille chanson, je le réalise pleinement, tout en sachant que je ne quitte pas réellement cet appartement qui m'appartient!

    Mais choisir

    ce que je jette

    Ce que je donne

    Ce que j'emmène!

    C'est EPUISANT!

    Alors, oui, vivement le départ!

     

    Partager via Gmail

    14 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires